Boulangerie

Pain au levain, matcha et cranberries – Original et délicieux

Boulangerie

Pain au levain en cocotte et sans pétrissage – Recette facile

Lifestyle

Une décision mûrement réfléchie

Recette du pain au levain en cocotte et sans pétrissage
Ingrédients

Pour un pain au levain en cocotte
Préparation : 5 minutes | Pause : 30h | Cuisson : 45 minutes

  • 250g de levain actif
  • 500g d’eau filtrée froide
  • 16g de sel
  • 750g de farine T55 ou T65

Le pain au levain en cocotte, un vrai régal ! Pour la plupart d’entre nous, notre four ne nous permet pas d’ajouter de la buée. Exit donc le pain à la belle croûte croustillante et dorée… à moins d’avoir quelques petites astuces. Le bol d’eau, l’eau dans le lèche frite, un coup de pshiit lorsque l’on met le pain au four. Je crois que j’ai tout essayé et la technique la plus efficace à la maison : la cuisson en cocotte !

Faire du pain, c’est un vrai plaisir pour moi ! Plus que la pâtisserie d’ailleurs… Je trouve ça plus gratifiant en fait. De l’eau, de la farine et du sel, trois ingrédients qui selon le mélange, la qualité, la température donnent des résultats totalement différents. Le levain en est la preuve d’ailleurs, puisque ce n’est en fin de compte qu’un mélange d’eau et de farine qu’on laisse macérer.

En plus d’être un peu flemmarde une fois chez moi, j’ai aussi un problème avec mon KA qui selon moi n’est pas assez performant pour pétrir du pain. Autrement dit, j’aime trouver des recettes qui me permettent d’avoir un beau résultat en en faisant le moins possible. Depuis deux semaines maintenant je m’essaye aux pains 100% levain. Et crois moi quand je te dis qu’il ne faut pas négliger ton levain, il doit être super actif – ceci explique souvent les mauvaises surprises aux débuts, le levain n’est pas encore assez vieux pour un résultat optimal. Patience est donc le maitre mot en boulangerie.

Une fois de plus j’ai trouvé cette recette sur le blog de Mouni, encore un sans faute 😉

 

 

Recette du pain au levain en cocotte et sans pétrissage

 

  1. Dans un saladier, délayer le levain avec l’eau froide. Ajouter le sel et mélanger.
    Ajouter ensuite la farine et mélanger à l’aide d’une cuillère en bois. Il ne doit plus rester de traces de farine, le tout doit être assez homogène
  2. Transvaser la pâte dans un tupperware légèrement huilé. Fermer à l’aide d’un couvercle et placer le tout au réfrigérateur pour 24h (au minimum)
  3. Pendant cette longue « pause », réaliser des rabats*. Le mieux étant toutes les heures au début puis après plus espacé. Ici je les ai fait quand j’y ai pensé (oui je sais c’est pas très sérieux)
  4. Après 24h ou plus, bouler le pain – sans trop forcer – et lui donner une forme. Laisser pousser pendant 4/5 heures environ – je mets mon pâton dans un banneton soudure au dessus (la partie non lisse). Pour ce qui est de savoir si le pain est bien poussé ou non, cela se voit avec le temps et l’expérience. Lorsque l’on appuie légèrement, la pâte doit revenir sur elle même sans laisser de traces et pas trop rapidement. Si la marque de doigt reste présente, le pain n’est pas encore assez poussé, il faut donc attendre encore un peu. Si en revanche la pâte revient très très rapidement, la pousse est peu être un peu trop marquée.
  5. Mettre à préchauffer votre four avec votre cocotte en fonte (couvercle inclus) à 250°C.
  6. Une fois le four à température, retourner délicatement votre pâton (si celui-ci se trouve dans un banneton) sur une feuille de papier sulfurisé. Réaliser une ou plusieurs grignes à l’aide d’une lame de rasoir et mettre le pain – délicatement – dans la cotte en fonte. Refermer à l’aide du couvercle
  7. Enfourner couvert pendant 25 minutes environ. Une fois le temps écoulé, retirer le couvercle et prolonger la cuisson jusqu’à ce que le pain soit bien doré et que le dessous sonne creux (c’est comme cela que l’ont sait qu’un pain est cuit)
  8. Laisser refroidir sur une grille. La grille est très importante, cela permet d’évacuer la chaleur contenue dans le pain.
  9. Déguster avec une bonne couche de confiture !

 

  • Rabat : replier la pâte sur elle même. Voici une petite vidéo qui résume facilement le rabat.